MALLET FINGER

Le « mallet finger », aussi appelé « doigt en maillet » correspond à une rupture du tendon permettant de tendre le bout du doigt. Cette rupture est souvent secondaire à un traumatisme mineur survenu en effectuant des gestes du quotidien. On remarque soudainement que la dernière phalange du doigt tombe, qu’on est encore capable de la plier mais pas de la relever. Ceci ne s’accompagne généralement d’aucune douleur.

 

Le diagnostic est avant tout clinique. Une radiographie complète le bilan afin d’exclure la présence associée d’une fracture de la dernière phalange.

En cas de rupture isolée et récente du tendon, le traitement est conservateur et consiste en une immobilisation stricte de l’articulation du bout du doigt pour une durée de 8 semaines 24h/24. Il est indispensable que le doigt ne retombe à aucun moment durant ce laps de temps afin de permettre la cicatrisation tendineuse. La mobilisation des autres articulations est encouragée afin d’éviter qu’elles ne s’enraidissent. L’attelle est ensuite portée durant un mois la nuit et lors des activités à risque.

Lorsque le traitement conservateur échoue ou que la rupture tendineuse s’accompagne d’une fracture de la phalange, une intervention chirurgicale peut être indiquée.